Rechercher dans ce blog

CLIN D'OEIL DU CIEL (SUITE)

Notes concernant les lunaisons (suite)


ÉCLIPSES de juillet 2019 - forte mise au point par le vide avant transformation  

(avec la Nouvelle Lune du 2 juillet à 11°Cancer et la Pleine Lune du 16 juillet à 24°Cancer-Capricorne jusqu'au 1er août)  

(Aspects de conjonction du Noeud Nord-Mercure en Cancer (+ Mars qui entre en Lion) à l'opposition de la conjonction Noeud Sud-Saturne-Pluton, en Capricorne)

Focalisation sur les crises familiales, sociétales...  révélant inlassablement les répétitions des modèles ou archétypes structurels dans lesquels nous sommes bloqués ou piégés.


Les périodes d'éclipse sont toujours des occasions d'ouverture de portails qui nous aident à voir ce qui bloque pour opérer un changement de comportement.  Ici les portails cancer-capricorne sont chargés de schémas générationnels et transgénérationnels hérités, certains sont lourds et obsolètes, au point de nous faire vivre un temps d'arrêt intense. 

Nous pouvons aussi vivre un certain détachement méditatif, tout cela naturellement.

Nous pouvons opérer une déprogrammation intérieure, cela se fait parfois dans un vouloir plus profond qui nous dépasse, à la mesure des bouleversements collectifs qui nous brassent.

Parallèlement, le carré NeptunePoisson-Jupiter Sagittaire (à 19°, exact en juin 2019), est lui aussi très fort en signes mutables, chaque planète étant dans son domicile : conscience collective généreuse, coopération et empathie.


Le Noeud Nord en Cancer valorisé par le transit du Soleil, de Mercure et de Vénus, focalise notre attention sur les émotions, la sensibilité, la vie privée, l'intimité ou la vie intérieure. Et non sur des principes rigides et des pouvoirs extérieurs. 

Le danger avec le Cancer est le repli sur soi et voir le monde avec une sensibilité émotive exacerbée.

Et Mercure rétrograde du 8 juillet au 1er août 2019, du 24° Cancer au 5° Lion, peut nous faire réfléchir sur un besoin de rafraichir nos pensées et nos échanges vers plus de spontanéité et de sensibilité.

La conjonction Saturne-Pluton en Capricorne sur le Noeud Sud, en aspect durable durant 2019 et 2020, nous dote d'une conscience collective aigue de notre finalité, et d'un fort besoin de justesse et de responsabilité. Nous sommes au centre des lois de cause à effet où nous avons des comptes à rendre sur nos intentions et nos actes, sur ce qui est viable, ce qui ne l'est plus.

Cette conjonction n'est pas tendre, elle est propice à un durcissement des systèmes en place défaillants, elle illustre la surdité et tyrannie du pouvoir, par peur d'être détrôné. 

Cet aspect résonne avec l'histoire de notre humanité, sa chronologie et ses effets sur notre vie actuelle. Sans repères, sans sécurité, sans projet certain, si ce n'est celui de vivre le moment présent.

Même si l'été est synonyme de fêtes et activités récréatives, cette période d'éclipses est propice à nous faire sentir la pression du monde réel, à des mises au point profondes, à une recherche d'intégrité parfois douloureuse, à une maturation psychique et émotionnelle.

Cancer-Capricorne affecte nos racines et nous demande de faire le vide, pour pouvoir nous ressourcer à ce qui est vivant en nous.

Dans les vies personnelles, les éclipses étant présentes, certains se sentiront guidés dans une réorientation entre vie privée et vie sociale.

Il peut y avoir dans l'intime un besoin fort de relâcher des tensions, et d'être à l'écoute des besoins organiques et psychiques, qui nous laissent parfois comme immobilisés. 

Vénus en conjonction au Noeud Nord en Cancer nous invite à exprimer notre sensibilité d'enfant. Certains sentiront leur vulnérabilité et auront besoin d'un regain de tendresse avec leurs proches, ou envers eux-mêmes, dans ce monde fragile (opposé à Saturne-Pluton et en harmonie à Neptune).

La nouvelle lune suivante, le 1er août 2019 à 9° du Lion, sera festive ou pas, selon que nous aurons pu bénéficier de cette expérience par le vide.






Nouvelle Lune le 6 janvier 2019 à16°du Capricorne :

"Voeux de lucidité, solidarité et radicalité"

Succédant au solstice d'hiver et à la pleine lune du 22 décembre réunis, où le Soleil semble s'arrêter, la Nouvelle Lune du 6 janvier reflète avec insistance la symbolique du Capricorne et son initiation. Point de culmination et d'arrêt, qui impose un changement de direction.

En Capricorne se trouvent Saturne (en domicile) Pluton (mise à nu) et le Nœud Sud (noeuds du passé). Le temps nous précipite vers l’année 2020 qui réunira Saturne-Jupiter-Pluton en Capricorne. 

L’accent est sur la crise globale, voire la menace d’effondrement. C'est dans ces moments que le juste peut être entendu. 

Et Jupiter en transit en Sagittaire jusqu'en décembre 2019 offre de formidables opportunités de fédérer les coeurs généreux (stimulé par le carré de  Jupiter à Neptune, tous deux puissants car dans leur domicile), en-dehors de toute frontière partisane.

Saturne domine cependant. La réalité s’impose avec intensité dans la durée. Cela fait tellement longtemps déjà. 
Saturne est celui qui dit "Non" ; à lui il faut dire "Oui".

C'est un moment inespéré de prise de responsabilité et de maturité, avec un besoin vital d'essentiel, et un regard lucide, pour les actions qui arrivent.

Spirituellement il nous est demandé de faire le vide et nous centrer sur notre flamme intérieure, notre guide le plus précieux pour les choix que nous devons faire. 
Dans ce temps de crise majeure, Neptune en Poissons nous rend formidablement conscient de notre solidarité.

 


Nouvelle Lune du 15 mai 2018 à 25° Taureau, et entrée d’Uranus en Taureau :

Tous les 7 ans Uranus change de signe et s'accompagne d'un changement significatif. Uranus fait donc une première incursion en Taureau, dès le 15 mai 2018, au moment où se forme une Nouvelle Lune dans le même signe. Le Taureau est résistant, attiré par la nature, la paix et la simplicité.

Que symbolise Uranus ?
Uranus sort du cadre connu (au-delà de Saturne) dans une volonté de s'affranchir des lois périmées. Elle crée une brèche dans l’espace. Elle symbolise l’esprit libre en nous, épris de vérité.
Sur le plan psychologique elle symbolise ce que Jung appelait « l’individuation ». Jung est né sous une position forte d’Uranus.
Mal vécu, elle provoque rupture sans conscience, révolte violente,  hyper individualisme et paranoïa.

Uranus est donc en train de passer du Bélier au Taureau (Uranus reviendra en Bélier en novembre  et entrera définitivement en Taureau le 6 mars 2019)

Au Bélier elle signait l’urgence, l’insurrection, la combativité, mais aussi l’explosion et la guerre. Elle fut associée aux printemps arabes, au début de la guerre en Syrie, au tsunami et l’explosion de Fukushima.

Du point de vue initiatique Uranus Bélier c’est le starter qui  nous a boosté pour oser être soi-même, même si ce « moi » est purement intuitif, subjectif et insécure.

Avec l’entrée d’Uranus en Taureau, les créations nées au Bélier vont chercher à s’enraciner dans un terreau productif. 
Terre épuisée, terre menacée, carence de terre... allons-nous renouer avec le goût de la Terre ou la dénaturer encore pour n'en faire qu'un concept ?

Car Uranus n’est pas à l’aise avec les cycles naturels, lents, du Taureau. On dit qu’elle est en chute.

Et entre la dématérialisation d’Uranus et le goût de la matière du Taureau, la tension peut monter. 

Les questions de territoire, d’argent, de sécurité, d’attachement affectif, seront soumises à des changements salutaires ou dérangeants, l’instinct de conservation Taureau étant fort.

Uranus associée au Taureau c’est la fidélité aux options et la persévérance.

Uranus est actuellement en harmonie à Saturne et peut se traduire par des réalisations concrètes programmées pour durer (surtout pour les gens de Terre, début de signe). 

Uranus est aussi en carré à Mars (qui forme une boucle de rétrogradation début verseau / fin capricorne jusqu'en octobre 2018). 
La résistance printanière s'accompagne d'une action collective tendue, fixe, motivée par un désir de liberté. Sur le plan personnel, s'il y a un changement à faire, ça peut être explosif ou mobilisateur.

La Pleine Lune du 29 mai à 8° Gémeaux/Sagittaire, quoique dans  un axe plus léger n'est que passagère. C'est dans notre être intérieur que l'essentiel se passe car nous restons dans le contexte de Saturne, Lune noire et Pluton en Capricorne, période réaliste, travaillée par la quête d'un nouveau centre, et qui verra sa culmination en 2020.



Pleine Lune du 31 mars au 16 avril 2018 à 11° Bélier-Balance  :

Pointant la conjonction Saturne-Mars-Lune Noire en carré à l'opposition Bélier-Balance : 

Temps de fortes tensions qui prennent la tête et peuvent dégénérer si on ne maîtrise pas ses passions.
Pic d'agressivité dû à des antagonismes figés.
Mais aussi des opportunités sont là. 
Intense mobilisation et prise de responsabilité pour ce qui nous paraît juste.
Mercure est aussi dans le collimateur (rétrograde en Bélier) :
Ne pas laisser mes pensées aller plus loin que la situation qui se présente et qui demande présence et intuition.

Les paroles d'Osho du Tarot Zen résonnent :
"Une intégrité vécue vous incite à être de plus en plus un être entier. Essayez de reconnaître les moments où vous n'êtes pas dans la totalité de votre être et changez progressivement cette attitude intérieure. Vous n'êtes pas total quand vous vous creusez la tête : vous pensez, vous ruminez, vous calculez, vous préparez des coups montés. Ce ne sont que de vieilles habitudes que vous pouvez supprimer peu à peu. Elles sont certes difficiles à déraciner, mais si vous persistez, elles ne seront plus qu'un vieux souvenir"



Le 21 décembre 2017  :


C’est le solstice d'hiver et l’entrée de Saturne dans son domicile en Capricorne pour les 2 ans et demi qui viennent. 

Image d'un entonnoir de toutes les propositions d'ouverture du précédent signe qui cherchent à s'incarner ici. 

Franchissement d’un seuil, où il convient de se délester de ce qui n’est plus essentiel à notre quête, mais aussi de consolider les acquis.

Focalisation sur le temps, la recherche d'un ordre sociétal, ou à un autre niveau, d'un ordre aligné aux lois cosmiques, et structuration. La conscience des limites apparentes nous invite à chercher les lois profondes qui nous gouvernent. Pluton en Capricorne nous en informe depuis 2008. Saturne rencontrera Pluton en 2020, pic de réalisation et de remise en question majeure.
Car au Capricorne, ordre et chaos sont les deux faces d'une même médaille.
Nous faisons un constat :
Le pilier sur lequel nous nous appuyons est-il solide ou fragile ?
L'arbre qui se déploie est-il érigé sur de bonnes racines ?

La Lune Noire est également en Capricorne depuis novembre 2017 jusqu'en août 2018 et forme une conjonction avec Saturne. Initiation pour une plus grande lucidité sur les lois patriarcales qui nous gouvernent. Nous aurons aussi des réactionnaires, des répressions plus fortes encore. Plus la peur d'un écroulement gagne plus le vivant menace d'être enserrée, plus l'autorité se radicalise.

Saturne en Capricorne est en harmonie à Uranus, le maître du Verseau : nous pouvons être en mesure de mieux digérer les bouleversements des années précédentes qui nous précipitent dans le nouveau monde et bénéficier du pullulement créatif sur internet and co. Le Capricorne symbolise le socle de l’ère du Verseau dans notre monde incarné ;  ainsi, grâce à l’allègement que nous avons opéré, des informations, révélations qui nous sont offertes, nous poursuivons le chemin avec plus de lucidité, de maturité possible, pour accéder à l'objectif de l’individualité Verseau, celle d’un être humain unique, original, responsable et solidaire.

Signe des profondeurs, c'est dans le renoncement, la simplicité et la sagesse, que le Capricorne trouve à se définir et redéfinir ses objectifs. 

Il symbolise un temps fort, même si presqu'invisible, celui où dans la nuit la plus longue apparaît notre lanterne, notre lumière intérieure ; on peut l'appeler aussi "conscience".